1940-1944 : Photos exclusives de l'Etat Major du C.E. clandestin / Travaux Ruraux

1940-1942 : L'ETAT MAJOR DU C.E. CLANDESTIN DES TRAVAUX RURAUX DANS LA VILLA EOLE A MARSEILLE
Avec l’appui de M. Préaud, directeur du génie rural au ministère de l’Agriculture, le commandant Paul Paillole crée l’Entreprise des Travaux Ruraux. Sous cette couverture, l'entreprise abrite en réalité l’état-major du Contre-espionnage clandestin sous l’appellation « Cambronne », qui sera installé dans la Ville Eole à Marseille, de 1940 jusqu'en novembre 1942. Cette villa sera détruite par les Allemands en 1943.

Ci-dessus de face en sombre : Verneuil, a sa droite le chef du TR marseille-Nice Guiraud. En bout de table a gauche : Challan Belval. De dos, face a Verneuil : Paillole. A droite en bout de table : Trottin. A sa droite : Gradiner et Corvée. A sa gauche Giboulot.

 

LE CHATEAU DE BRAX, PC DU RÉSEAU MORHANGE
Le château de Brax, belle et vaste demeure située proche de la forêt de Bouconne était le PC du groupe Morhange, dirigé par Marcel Taillandier, qui y recevait les directives de son supérieur Paul Paillole basé à Alger. Depuis Brax il menait les actions clandestines en s'appuyant sur les agents du réseau Morhange.

 

 

LE COMMANDANT PAUL PAILLOLE EN 1943
Après que la zone libre soit envahie par les Allemands en novembre 1942, Paul Paillole s'évade par l'Espagne, rejoint Londres, où il rencontre le colonel Passy, chef du BCRA, puis Alger en janvier 1943. Depuis Alger, il dirigera les actions de Marcel Taillandier, chef du réseau Morhange, bras armé du contre-espionnage à Toulouse.

 

 

 

MAI 1944 : LE SALUT DU GÉNÉRAL RIVET A ALGER
Ci-dessous, le salut aux couleurs du Géneral Rivet dans la cour de la sécurite militaire à Alger (El Biar)

Ci-dessus de gauche a droite : le colonel Lacoste (chef du SR Terre), le Colonel Paillole et le Colonel Sérot.

Auteur(s)
AASSDN