1939-1940 : Le commandement militaire a ignoré les renseignements des services spéciaux

Paul Paillole : "La hiérarchie militaire de l'époque devait être responsable du travail des services spéciaux. Ils auraient avoir plus d'attention envers les services et plus d'efficacité vis à vis du pouvoir politique."

Ancien chef du contre-espionnage français, le colonel Paul Paillole est le fondateur de l'Association des anciens des services spéciaux de la défense nationale. Il est également l'auteur de Services Spéciaux, 1935-1945 (Robert Laffont, 1975) et a, par ses ouvrages, contribué à l'essor de la recherche sur le renseignement en France.

Video Youtube