Affaire Farewell

Ajouter un article

Vladimir Ippolitovitch Vetrov, né en 1932 et mort fusillé dans une prison moscovite en 1985, également connu sous son nom de code « Farewell », était un lieutenant-colonel soviétique du KGB responsable de la section Europe occidentale de ce service. Agent double au service de la DST, il a permis de mieux connaître les méthodes et la structure du KGB dans les années 1980 en pleine guerre froide. Selon Ronald Reagan, alors président des États-Unis, c'est « la plus grande affaire d’espionnage du XXe siècle », et cette histoire aurait contribué à la chute de l’URSS.

Un compte rendu de P Ferrand et M Moulin sur le colloque qui s'est tenu a l'Ecole militaire consacre aux consequences geopolitiques de l'Affaire Farewell.

Le propre des histoires d'espionnage est souvent d'être racontée par ceux qui en savent le moins. Les archives des services qui traitent ces affaires en professionnels, ne s'ouvrent jamais tout à fait et ne laissent entrevoir que ce qui est possible ou utile. Ainsi, jusqu'à maintenant, l'Histoire de la Deuxième Guerre Mondiale, pour sa partie française, a été étudiée sans tenir compte des archives (qui viennent de s'ouvrir) des services secrets ...

Le 9 novembre 2012 s’est tenu à l’amphithéâtre Foch de l’École militaire, un colloque universitaire consacré aux conséquences géopolitiques de l’affaire Farewell qui a rassemblé un auditoire de plus de 700 personnes, dont nombre de personnalités, de membres ou d’anciens des Services de Renseignement et surtout 170 étudiants de troisième cycle. Présidé par Olivier Forcade, professeur des Universités à l’Université de Paris IV-Sorbonne et au sémin ...